Michel Muir publie un nouveau recueil de poésie en Europe

Félicitations à Michel Muir, directeur de la collection Fugues (poésie et théâtre) aux Éditions L’Interligne, qui vient de publier un recueil de poésie aux éditions Spinelle à Paris !

Des Atomes En Jachère retrace le parcours de ce que la culture postmoderne appelle l’étincelle spirituelle en latence dans l’infini du possible dévolu à chaque être humain. Dans un univers social tangible, où l’individu est menacé d’un chaos perpétuel engendré par de singulières puissances coalisées, la parole poétique contenue dans cette œuvre suggère la promesse de la vraie dimension de l’être : son essence divine.

Extrait

C’est parce que les heures sont brèves
Que dès l’enfance tu as saisi l’essence

Le long de la route où tu as couru
Avec sur la lèvre la sève des lilas

Cette perpétuelle jonchée de fruits

Tu cultives dans les yeux les éclats de l’été
Et ce qui danse en toi est ta propre voix

Pour découvrir le livre

ISBN : 978-2-37827-236-4
74 pages
Prix : 11 €– 6 €
Disponible en versions imprimée, PDF et EPUB

En écoute : des extraits de nos nouveaux livres audio !

En écoute : des extraits de nos nouveaux livres audio !

L’Interligne est heureuse d’ajouter deux nouveaux livres audio à son catalogue : Dévorés, un roman d’anticipation de Charles-Étienne Ferland et Fragments de ciels, un recueil de poésie signé Daniel Groleau Landry.

Parfait mélange de suspense, d’aventure et d’horreur, Dévorés nous plonge dans un monde post-apocalyptique ravagé par des guêpes mutantes. La lecture du livre est assurée par Yvon Leblanc.

Lu par l’auteur, le vibrant recueil de poésie Fragments de ciels est une quête de sens, une rédemption mais aussi un amour sans bornes pour la langue française. L’habillage sonore est également signé par Daniel Groleau Landry.

Bientôt disponibles sur support CD et numérique!  Surveillez notre site pour plus de détails.

Havre lu dans un balado de la Maison de la littérature de Québec

Dans une série de balados intitulée Amuse-bouches, la Maison de la littérature de Québec rend hommage aux sept œuvres lauréates des prix du Gouverneur général 2019, dont Havre de Mishka Lavigne.

À défaut de pouvoir présenter cette activité dans l’espace bibliothèque tel qu’initialement prévu, la Maison de la littérature a choisi de diffuser en ligne, sous forme de capsules audio, des lectures des extraits sélectionnés.

Ces capsules d’Amuse-bouches sont lues et accompagnées musicalement par les artistes Marianne Marceau et Frédéric Brunet. Les capsules resteront accessibles sur Soundcloud jusqu’à l’annonce des prochains finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général.

Écoutez la capsule sur Havre

Entretiens virtuels avec les finalistes des Prix Trillium

L’Interligne, en collaboration avec l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français (AAOF) et avec l’appui d’Ontario créatif, est heureuse de présenter La Croisée des mots spéciale Prix Trillium 2020.

Entrevues, lectures et questions du public : vous êtes conviés à trois rendez-vous virtuels gratuits sur la plateforme Zoom avec Claude Guilmain, Aristote Kavungu et Daniel Groleau Landry en juin.

Ces échanges d’une durée d’une heure seront animés par Hugues Beaudoin-Dumouchel. Il suffit de vous inscrire pour y assister.

3 juin, 18h : Claude Guilmain
Inscription ici

4 juin, 18h : Aristote Kavungu
Inscription ici

8 juin, 18h : Daniel Groleau Landry
Inscription ici

L’inscription est obligatoire pour assister aux entretiens. Après vous être inscrit.e, un courriel de connexion à l’événement vous sera acheminé.

Ne ratez pas l’opportunité de voir et d’entendre ces trois auteurs d’exception, dans le confort de votre salon !

Les lauréats des prix Trillium seront annoncés en ligne le 17 juin à 20h.

Consultez cette page pour les mises à jour.

Trois œuvres de L’Interligne finalistes aux prix Trillium 2020

L’Interligne est très touchée de compter trois titres en lice aux prix Trillium 2020 : AmericanDream.ca (l’intégrale) de Claude Guilmain (théâtre), Mon père, Boudarel et moi d’Aristote Kavungu (roman) et Fragments de ciels de Daniel Groleau Landry (poésie). Plus hautes distinctions en Ontario, ces prix sont remis par Ontario Créatif.

Sélectionnés dans la catégorie Prix littéraire Trillium, AmericanDream.ca (l’intégrale) est une passionnante saga familiale qui révèle la part d’ombre du rêve américain, alors que Mon père, Boudarel et moi creuse une réflexion pertinente sur le visage humain de l’horreur. Retenu pour sa part parmi les finalistes du Prix de poésie Trillium, Fragments de ciels est un recueil tonique valsant entre démons du passé et absolution.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles entourant la pandémie, les lauréats des prix Trillium seront annoncés cette année sur la plate-forme Livestream le 17 juin 2020. Plus de détails à venir.

Félicitations à Daniel Groleau Landry, Claude Guilmain, Aristote Kavungu et à tous les autres finalistes francophones et anglophones !

Renseignements :

Lisanne Rheault-Leblanc
communication@interligne.ca

Les bureaux de L’Interligne fermés jusqu’à nouvel ordre

Le gouvernement de l’Ontario a décrété la fermeture des lieux de travail à risque d’ici 23h59 le 24 mars pour prévenir la propagation de la COVID-19. Nos locaux à Ottawa resteront donc fermés au-delà du 30 mars et ce, jusqu’à nouvel ordre. Lire le communiqué du gouvernement de l’Ontario.

L’Interligne poursuit tout de même ses activités en télétravail, tournée avec détermination vers la rentrée littéraire 2020. 

À titre de rappel, vous pouvez facilement joindre les membres de l’équipe par courriel :

Suzanne Richard Muir : direction@interligne.ca
Rachel Carrière : comptabilite@interligne.ca
Lisanne Rheault-Leblanc : communication@interligne.ca /  819-701-2866
Jean-Nicolas Paul : stagiaire@interligne.ca

Nous vous tiendrons informé.e.s de l’évolution de la situation.

D’ici là, nous envoyons à tous et toutes une bonne dose de courage et d’espoir pour traverser ce moment difficile.

Pour vous procurer tous nos livres déjà parus (en version papier ou numérique), nous vous encourageons à soutenir les librairies indépendantes en visitant Leslibraires.ca.

L’équipe de L’Interligne

Renseignements :

Lisanne Rheault-Leblanc
communication@interligne.ca

L’Interligne reporte la parution de ses titres d’avril-mai 2020

Compte tenu des circonstances exceptionnelles auxquelles nous faisons présentement face avec la pandémie de COVID-19, L’Interligne repousse la sortie de ses livres prévue en avril et en mai 2020 à une date ultérieure:

La Neva pour se retrouver, Marise Gasque (roman jeunesse)
Tango, Daniel Castillo Duranto (nouvelles)
À l’aube du destin de Florence 2, Karine Perron (roman jeunesse)
Levants, François Baril Pelletier (poésie)

Les nouvelles dates de parution vous seront communiquées prochainement.

Veuillez de plus prendre note que ces événements sont annulés ou reportés:

24-29 mars / Festival VerseFest d’Ottawa
28 mars / Rencontre avec Carlos Taveira à l’Alliance française de Toronto
4 avril / Salon du livre de Vancouver

Bon courage à tous et toutes en ces temps incertains. N’hésitez surtout pas à communiquer avec nous ! La façon la plus rapide de joindre les membres de l’équipe en télétravail est le courriel.

Source :
Lisanne Rheault-Leblanc
Agente de communication
communication@interligne.ca

Mot du théâtre franco-ontarien 2020

Ça commence avec le cœur.

Avec la première fois qu’on s’assoit dans une salle de théâtre et qu’on est renversé. Moi c’était en quelque chose comme 1998, au Centre national des arts, devant La mandragore de Machiavel. Je ne me souviens même pas ce qui m’avait tant renversé : les comédiens? la scénographie? le texte? Ce n’est pas important. Je me souviens seulement que c’était la première fois que je m’assoyais dans une salle de théâtre et que je sentais mon cœur battre.

Ça commence avec les tripes. Avec l’émotion qu’on ressent au fond du ventre en voyant quelque chose se passer sur scène. Qu’on ressent au fond du ventre quand les lumières s’éteignent, quand retentissent les premiers applaudissements, quand on a l’impression que le spectacle existe juste pour nous. Ça commence avec le frisson qu’on ressent en créant. Avec la première fois qu’on sent que quelqu’un, même une seule personne, est suspendue à nos lèvres, happée par notre décor, transportée par nos mots, renversée par l’univers des possibles qui s’ouvre sous ses pieds. Ça commence avec la sensation de danger. Nos tripes savent que ces moments-là ne se reproduiront plus jamais.

Ça commence avec le corps.

Avec la première fois qu’on monte sur une scène, la première fois qu’on enfile un costume, la première fois qu’on illumine quelque chose de beau, la première fois qu’on sent qu’on touche presque à la vérité, la première fois qu’on entend ses mots dans la bouche d’un comédien, qu’on partage des rires en salle de répétition, qu’on voit notre vision se concrétiser sur la scène. Ça commence avec cette sensation que notre solitude s’efface, petit à petit, qu’on arrive à entrer en relation avec les autres. Le théâtre est une façon pour que les humains puissent parler aux humains et ça, notre corps le sait.

Ça commence avec la tête.

À la rencontre de mots qui nous chamboulent, d’images qui nous touchent, de théories qui nous font questionner l’art, la pratique, le monde. Avec notre tête qui nous dit qu’on a de la chance, tellement de chance, de vivre ces moments éphémères. Ça commence quand on se dit que ce qui se passe sur une scène, que ce moment magique de rencontre avec l’autre, avec les autres, est exceptionnel.

Ça commence avec les veines.

Dans nos veines coule un besoin viscéral de se faire raconter des histoires. Un besoin viscéral d’inventer. De communier avec les autres, d’être en relation avec son environnement, avec le rêve, le désir, le tragique, le rire, le meilleur, le pire. D’être en relation avec l’humain. D’être humain. Le théâtre existe, sous une forme ou une autre, dans toutes les cultures, depuis des millénaires. On le sait dans nos veines.

Le théâtre est un art fondamentalement humain.

Le théâtre, l’art, nous apprend à être humain, nous apprend à parler aux humains, nous aide à réaliser que nous ne sommes pas seuls, que nous n’avons jamais été seuls. On essaie de nous faire croire que nous sommes divisés. Tous les systèmes en place essaient de nous le faire croire. Mais le théâtre, l’art, nous rappelle, encore et encore, que nous ne sommes pas seuls, que nous ne sommes pas si différents. Le théâtre met en lumière les points de rencontre entre nous et le monde, les points de rencontre entre nous et les autres.

Nous sommes des multitudes.

© Mishka Lavigne, 2020

J’irai danser sur la tombe de Senghor de Blaise Ndala traduit en russe

L’Interligne est fière d’annoncer la parution en russe du roman J’irai danser sur la tombe de Senghor de Blaise Ndala, dans une traduction de la maison d’édition ontarienne Bookland Press.

Récit formidable qui dévoile les coulisses du légendaire « combat du siècle » entre Mohamed Ali et George Foreman au Zaïre, J’irai danser sur la tombe de Senghor, lauréat du Prix du livre d’Ottawa et coup de cœur des lecteurs, poursuit son parcours exceptionnel.

Rappelons par ailleurs que ce premier roman de Blaise Ndala est paru le 3 octobre dernier dans la collection «Pulsations» de la maison d’édition française Vents d’ailleurs et promet de rejoindre de nouveaux publics en Europe et en Afrique.

Renseignements :
Lisanne Rheault-Leblanc
communication@interligne.ca
613-748-0850 #4

Deux auteurs de L’Interligne au Salon du livre virtuel

Un salon du livre virtuel à l’heure de la COVID-19.

Suite à l’annulation de plusieurs salons du livre ce printemps, une belle initiative a vu le jour : le Salon du livre virtuel se tiendra sur Facebook du 23 au 26 avril.

À cette occasion, les auteurs José Claer (Mordre jusqu’au sang dans le rouge à lèvres) et Jean-François Lemoyne (Chroniques hu-militaires) présenteront des animations :

  • José Claer :  Poésie entre vice et vertu – 23 avril, 16h
  • Jean-François Lemoyne : Chronique hu-militaire – 23 avril, 17h

Pour assister à leurs animations en direct dans le confort de votre salon, rejoignez la page du Salon du livre virtuel sur Facebook. Toute la programmation de l’événement se trouve également sur cette page.

Pour vous procurer les livres des participants, nous vous invitons à commander sur Leslibraires.ca.

Un grand merci aux Éditions Luzerne rousse pour la création et l’organisation de ce Salon!

Confirmez votre présence à l’événement.